Prix lycéen du livre de philosophie

Open Book
Keyboard
MacBook
Crocus
Blueberries
Light Bulb
Reed
Guillaume Le Blanc, Courir, Méditations physiques
Stacks Image 163






Stacks Image 788

Les philosophes ne traitent jamais de la course à pied ; déjà les Grecs faisaient l’éloge de la tortue marcheuse, mais disqualifiaient le vaillant Achille, pris dans la folie de ses enjambées... L’auteur, coureur de fond lui-même, s’oppose ici à cette tradition : en autant de textes qu’il y a de kilomètres au marathon, il va à la rencontre des millions de joggers qui ignorent parfois leur propre sagesse. Il brosse pour cela de nombreux portraits, de Guy Drut aux fuyards des sociétés modernes, en passant par les marathoniens de New York ou d’Amsterdam. Il montre que la course permet de tester les philosophies (si l’on démarre kantien, on finit toujours spinoziste...). Il la ressaisit enfin comme une expérience du temps, et révèle sa vraie nature : la course est l’épreuve d’un pouvoir intérieur.

Stacks Image 213
Qui est Guillaume Le Blanc ?

Guillaume Le Blanc, né en 1966, est professeur de philosophie à l’Université Paris-Est-Créteil, où il est titulaire de la chaire de «philosophie pratique».

Il est notamment l’auteur de:

  • La vie humaine, PUF, 2002

  • Vies ordinaires, vies précaires, Le Seuil, 2007

  • Que faire de notre vulnérabilité?, Bayard, 2011

  • La philosophie comme contre-culture, PUF, 2014


Il a dirigé plusieurs ouvrages collectifs:
  • Lectures de Canguilhem, Le normal et le pathologique, ENS éditions, 2000

  • avec Jean Terrel, Foucault au Collège de France, un itinéraire Presses universitaires de Bordeaux, 2003

  • avec Fabienne Brugère, Dictionnaire politique à l’usage des gouvernés, Bayard, 2012



La page wikipedia consacrée à Guillaume Le Blanc.

Autour de Courir :

Une vidéo: Je cours, donc je suis, France 2, août 2015.